3/24/2020

Linkedin: 8 astuces pour vous faire repérer par les recruteurs

Big linkedinarticle

94% des recruteurs utilisent LinkedIn pour évaluer les candidats dans leur processus de recrutement : avant de vous recevoir en entretien, au moment de départager les deux derniers candidats,…

Ce pourcentage parle de lui-même : s’il y a bien un outil à ne pas laisser de côté lors de votre recherche de stage ou d’emploi, c’est bien celui-là. Le réseau professionnel s’est désormais imposé comme une référence au moment du recrutement. Voici 8 astuces pour mettre toutes les chances de votre côté !

 

1. Mettez votre « statut professionnel » à jour

Les quelques mots qui s’affichent en-dessous de votre photo sont d’une importance cruciale : c’est grâce à eux que les recruteurs vont décider, ou non, d’aller visiter votre profil. Ce « statut professionnel » ne doit donc pas forcément être l’intitulé exact de votre poste actuel mais plutôt ce que vous recherchez, et en quoi vous faites la différence : votre aire de spécialisation, ou une qualité spécifique. Une bonne façon de vous différencier des profils qui n’ont pas mis à jour leur statut professionnel !
N’oubliez pas également de renommer l’url de votre profil public afin d’apparaître plus facilement dans les moteurs de recherche : fr.linkedin.com/in/prenomnom. Vous pouvez la modifier depuis l’interface d’édition de votre profil en cliquant sur l’url en dessous de votre photo

 

2. Faites attention à la photo de profil que vous utilisez

Les recruteurs ont accès à deux choses avant de cliquer sur votre profil pour le regarder : votre statut professionnel et votre photo de profil. Celle-ci doit donc faire 50% du travail et n’est pas à négliger. Au même titre que la photo que vous mettez sur votre CV, elle doit être professionnelle : fond blanc ou noir, tenue professionnelle, sourire de circonstance, et de préférence prise par un photographe professionnel. Evitez à tout prix les photos de vacances recadrées. Si vous avez, n’hésitez pas à mettre une photo de vous sur scène lors d’une conférence professionnelle : cela montre à la fois votre engagement, votre expertise et vos centres d’intérêts.
Vous en avez une, mais vous n’êtes pas sûr qu’elle convienne tout à fait ? Si vous n’avez pas envie de demander à vos amis ce qu’ils pensent de votre photo de profil LinkedIn, vous pouvez passer par PhotoFeeler, un site qui soumet votre photo aux avis de la communauté et vous donne un retour sur trois critères : les niveaux de compétence, de sympathie et d’influence ressentis.

3. Ajoutez une photo de couverture à votre profil

C’est une fonctionnalité assez récente : vous pouvez désormais ajouter une photo de couverture à votre profil LinkedIn. Il faut bien se dire une chose : 90% des informations que l’on retient quotidiennement viennent d’un support visuel. Les informations que vous pourrez faire passer par cette photo de couverture sont donc essentielles. C’est l’occasion pour vous de mettre en avant vos principales compétences, ou votre principal centre d’intérêt (qui se rapporte à votre travail), ou encore de vous montrer sous une lumière avantageuse, en mettant une photo de vous en train de faire un discours sur scène dans un cadre professionnel (voire associatif). Toute information que vous arriverez à faire passer via cette photo de couverture sera retenue par les personnes qui visitent votre profil, donc profitez-en !

4.Ne négligez pas l’importance des mots clés

Afin de trouver des candidats qui correspondent à leurs attentes, les recruteurs utilisent facilement le moteur de recherche de Linkedin. Certains mots clés, qui peuvent se rapporter aussi bien aux compétences qu’aux titres de postes, sont à placer dans différentes catégories de votre profil afin d’y optimiser votre référencement.
Tout ceci est plus facile à dire qu’à faire… pour les ajouter sur votre profil, encore faut-il savoir lesquels sont recherchés par les recruteurs. Nous avons plusieurs techniques à vous proposer :
  • Allez visiter les profils de professionnels (4-5 ans d’expérience) de votre domaine, et soyez attentif aux mots clés qu’ils utilisent : dans leur headline, dans leur résumé, dans leur compétences.
  • Parcourez plusieurs offres qui vous intéressent et copiez collez leur contenu dans un site tel que Wordle qui vous permettra de visualiser quels sont les occurrences qui peuvent vous intéresser.
  • Linkedin a publié la liste des 25 compétences les plus recherchées par les recruteurs de 14 pays. Si l’une d’elles correspond aux vôtres, mettez-la en haut de votre liste !

 

5. Mettez en avant des exemples de votre travail

Comme mentionné plus tôt, les informations les mieux retenues sont les informations munies d’un support visuel. Cela vaut donc pour la totalité de votre profil ! LinkedIn vous permet d’uploader des exemples de votre travail (lien, image, vidéo, présentation,…) pour chacune de vos expériences, ce qui permet d’apporter une dimension véritablement concrète à vos expériences et à votre profil en général.
En entretien, il est indispensable d’illustrer ce que l’on dit et les compétences que l’on s’attribue par des exemples issus de ses expériences professionnelles, et sur LinkedIn, c’est la même chose. Communiqué de presse, article de blog, support de communication ou vidéo : tout ce qui relève du cadre professionnel, et qui n’est pas confidentiel, ne pourra que vous servir.

6. Faites-vous recommander !

Vous aurez certainement remarqué qu’il était possible de recommander les compétences de vos relations sur LinkedIn. Plus vos compétences seront recommandées par vos collègues (ou ex-collègues), plus vous remonterez dans les moteurs de recherche et plus vous augmenterez vos chances de vous faire remarquer par les recruteurs. Mais attention, les recommandations les plus appréciées seront celles qui viennent de votre employeur, de vos clients ou de vos collègues. Refusez donc celles qui viennent de vos amis ou même de personnes que vous ne connaissez pas.
Seulement, cette démarche n’est pas un réflexe pour tout le monde. N’hésitez donc pas à demander à vos collègues ou anciens collègues de le faire sur votre profil : vous pouvez le faire directement depuis la rubrique compétences de votre profil LinkedIn. Afin d’être sûr de vous faire recommander pour les compétences que vous estimez les plus importantes (et non pour Excel ou Word), vous pouvez même aller jusqu’à leur glisser un petit mot à ce sujet.

7. Ecrivez un résumé attractif et pertinent

Cette partie du profil LinkedIn est occultée par une majorité d’utilisateurs, qui ne prennent pas le temps de l’écrire. Pourtant, en période de recherche de stage ou d’emploi, il revêt une importance toute particulière : il vous permet « d’accueillir » la personne qui visite votre profil en lui disant pourquoi ce secteur/métier vous intéresse, et quels sont vos objectifs actuels, ce que vous ne pouvez indiquer nulle part d’autre.  
Même si son niveau d’originalité dépend du secteur dans lequel vous travaillez, ce résumé est plus personnel qu’une lettre de motivation. Il doit montrer en quoi vous vous différenciez des autres professionnels de votre domaine ou des autres étudiants de votre école, le tout accompagné d’exemples qui peuvent s’appliquer à un cadre professionnel. Veillez à être clair sur vos motivations actuelles. Précisez ce que vous recherchez actuellement (un stage/emploi, ou simplement vous constituer un réseau) et ce que vous aimeriez que la personne qui arrive sur votre profil fasse : « Je suis toujours ouvert à de nouvelles opportunités, n’hésitez pas à me contacter à l’adresse suivante : example@example.com »

8. Rejoignez des groupes réunissant des professionnels de votre métier ou de votre secteur et allez visiter les profils d’autres professionnels

Rejoindre des groupes Linkedin qui correspondent à votre profil et suivre les pages des entreprises que vous ciblez vous sera utile pour deux choses :
  • vous tenir au courant des actualités de votre secteur et de votre corps de métier (n’hésitez pas à les commenter pour vous faire repérer !)
  • montrer votre intérêt et votre proactivité aux yeux des recruteurs qui consultent votre profil
De plus, une des pratiques des recruteurs à la recherche de bons candidats consiste à regarder la liste des membres des groupes qui les intéressent pour repérer des professionnels d’un domaine spécifique. Comme le dit très bien LinkedIn dans ses newsletters : « One profile view could be the next step in your career ».
Enfin, n’hésitez pas à fouiller vous-même ces listes de membres et à cliquer sur les profils qui vous semblent pertinents. En effet, comme vous le savez certainement, une notification est envoyée à chaque utilisateur qui reçoit une visite sur son profil. Vous pouvez aussi amorcer une conversation en lui envoyant une demande de mise en relation personnalisée.

Vous êtes désormais parés pour la grande aventure Linkedin ! N’oubliez pas de suivre la page de JobTeaser sur le réseau professionnel pour être au courant des nouvelles entreprises qui lancent un espace sur notre site.

Faire un CV: comment bien rédiger son CV?

Que vous soyez en recherche d'emploi, de stage ou de CDD, le CV est le document principal qui accompagne votre candidature. Ce document, lorsqu'il est bien rédigé, permet de présenter de manière synthétique votre parcours professionnel et vos aptitudes pour le poste auquel vous postulez. Son but étant de séduire l’employeur afin qu'il vous propose un entretien d'embauche au cours duquel vous pourrez présenter plus en détail vos compétences.



1 - Quelles sont les attentes de votre futur employeur ?

À travers le CV, un employeur veut découvrir les expériences antérieures du candidat qui sont liées à la fonction pour laquelle il a postulé. Le CV doit donc contenir les différentes responsabilités et tâches que le candidat a accomplies dans les entreprises où il était en poste et les résultats obtenus. Souvent omis par les candidats (NDLR : les résultats), ce dernier point est essentiel pour permettre au recruteur de juger de vos performances.
Le parcours scolaire est également un point important du CV, notamment pour les personnes qui postulent à des fonctions exigeantes où un niveau d'étude élevé est demandé. Par exemple : un comptable, un directeur marketing, un architecte ou tout autre métier nécessitant un diplôme reconnu et qualifiant.
Enfin, la liste des compétences spécifiques au métier ou compétence linguistiques sont très appréciées car elles permettent rapidement d’identifier les qualités et connaissances professionnelles du recruté.

2 - CV : les 10 erreurs à éviter

Voici la liste des 10 erreurs à éviter pour ne pas voir son CV transférer directement à la corbeille :
• Faire un CV standard, c’est-à-dire trop simple, sans personnalisation
• Donner un mauvais titre,
• Utiliser des termes trop techniques (acronymes spécifiques à votre métier dont 4 personnes connaissent le sens),
• Écrire au recto et au verso du papier,
• Utiliser un papier de mauvaise qualité,
• Placer une photo de mauvaise qualité ou loufoque,
• Faire une présentation non aérée qui ne facilite pas la lecture,
• Manquer de précision dans les dates, les compétences linguistiques et autres,
• Faire des fautes d’orthographe,
• Laisser des trous dans son CV, c’est-à-dire des années sans aucune activité professionnelle,
En dehors de ces 10 erreurs, il serait sage d’éviter également de donner des informations qui n’ont pas une grande importance. Évitez donc de surcharger votre CV, donnez-lui un style adhéré et synthétique. Utilisez des expressions clés !
Et pour cela, il y a des règles à respecter.

3 - CV : les 10 règles d'or

Un CV contient beaucoup d’informations. Pour réussir à donner toutes ces informations sans ennuyer le lecteur, il est primordial de respecter certains principes. Pour réussir donc son CV, il faut :
• Soigner la présentation avec une bonne mise en page
• Donner un titre accrocheur
• Fournir toutes les informations de contact que ce soit les numéros de téléphone, l’email, etc.
• Mettre en valeur les compétences en rapport avec l’emploi recherché
• Produire un CV clair et bien aéré afin d’assurer une meilleure lisibilité
• Être précis en allant directement à l’essentiel à propos des compétences, expériences, responsabilités, tâches et résultats
• Être honnête sans mentir dans son CV
• Bien mentionner ses centres d’intérêt pour que l’employeur puisse cerner la personnalité du candidat
• Être positif afin de donner de l’assurance au recruteur
• Réutiliser les termes employés dans le descriptif de l'offre d'emploi

4. La présentation générale du CV

La présentation du CV a une importante toute particulière puisque c'est l'impression générale que vous donnez au recruteur. Voici donc les règles de base à suivre pour une présentation classique et professionnelle :
- Le CV doit être réalisé à partir d'un traitement de texte
- Imprimé sur papier A4 de bonne qualité ou exporter en version PDF pour un envoi par email
- La taille du CV : 1 à 2 pages maximum
- Il doit être aéré et faciliter la lecture du recruteur
- Les phrases doivent être courtes. Utiliser des puces pour structurer votre contenu
- Faire ressortir les points clés de votre parcours
- Quelques couleurs pour égayer
- Évitez les fautes d'orthographe

5. Les différentes formes de CV

La présentation des informations contenues dans un CV peut se faire sur trois modèles qui vous sont présentés ci-dessous :

a. Le CV chronologique

Ce modèle permet de mettre en valeur ses dernières compétences. Ici, le candidat donne les informations nécessaires sur ses compétences dans tous les domaines liées au poste pour lequel il postule. Ensuite, c’est la rubrique formation qui vient et qui est suivi des expériences détaillées avec responsabilités et tâches dans un ordre chronologique.

b. Le CV antichronologique

Ce deuxième modèle convient à un candidat qui a eu une progression régulière dans sa carrière. Il lui permet de présenter sa dernière expérience professionnelle et de mettre en valeur sa dernière formation. Cependant, il faut l’éviter lorsque la progression dans la carrière n’est pas régulière parce qu’il va entraîner des trous de CV.

c. Le CV thématique

Ce modèle est le plus adapté à un candidat qui a eu des expériences dans différents domaines d’activités sans aucune régularité. Il permet en effet de mettre en valeur une compétence ou expérience en relation avec le poste à pourvoir. Ici, la rédaction se fait selon les thèmes tels que marketing, communication, commerciale, etc., et la précision est importante pour éviter d’être ennuyeux.

5 - Bien rédiger son CV : les différentes rubriques expliquées

Quel que soit le modèle de CV que l’on adopte, connaître les différentes rubriques permet d’apporter un contenu de qualité et de retenir l’attention du recruteur. Voici un aperçu des rubriques qui sont importantes dans un CV.

a. État civil et coordonné

Cette rubrique est celle qui permet au candidat d’être contacté si son CV est retenu. Il a donc intérêt à la rédiger avec soin pour y insérer son nom, son prénom, son âge et son adresse. Il doit donner avec précision son numéro de téléphone, son adresse email et ses autres coordonnées. Les autres informations telles que l'âge, l'obtention du permis de conduire ou la situation matrimoniale ne sont pas obligatoires, mais peuvent y figurer selon l’intérêt pour l’entreprise qui recrute.
Placée habituellement en haut de votre CV, elle fait office de carte de visite.

b. Le titre

Le titre est en effet l’élément qui retient l’attention de l’employeur en premier lieu. Il est vrai qu’on ne l’exige pas, mais l’insérer dans le CV est un avantage pour le candidat. Cependant, il doit être court d’environ 5 mots et doit décrire de façon succincte le métier ou les qualités du candidat.

c. L'accroche

Une accroche est un texte destiné à attirer l’attention de celui qui le lit. Dans un CV et tout comme le titre, l’accroche doit être rédigée de façon à capter l’attention du recruteur et le pousser à lire le CV jusqu’au bout. Ce petit texte d’environ 12 mots doit contenir la fonction du candidat et ce qui fait sa particularité. La précision est de rigueur compte tenu du nombre de mots.

d. Expérience professionnelle

Dans cette rubrique, le candidat met en l’accent sur chacune de ces expériences avec les dates, les postes occupés, les responsabilités assumées, les tâches accomplies et les entreprises dans lesquelles il a travaillé.

e. Formations

Cette rubrique est composée d’informations relatives au niveau d’études, aux diplômes obtenus et aux autres formations complémentaires. À ce niveau, le candidat doit mettre l’accent sur le dernier diplôme et sur les formations qui sont en rapport avec le poste à pourvoir.

f. Compétences techniques et connaissances spécifiques liées au métier

Ici, le candidat pourra donner des informations telles que le niveau de connaissance en informatique ou autres compétences techniques / spécifiques liées à son métier ou secteur d'activité.

g. Les langues

En ce qui concerne les compétences linguistiques, le candidat doit surtout mettre l’accent sur les langues étrangères qu’il maîtrise. Il doit surtout préciser le niveau de connaissance que ce soit niveau scolaire, professionnel ou autre.

h. Infos personnelles (divers et loisirs)

À ce niveau, le candidat a le choix d’ajouter d’autres informations qui pourraient intéresser le recruteur. Toutefois, il ne doit pas oublier les loisirs qui permettent au recruteur de cerner sa personnalité. C’est ici qu’il pourra parler de ses activités associatives et de ces loisirs préférés. Petit conseil : Éviter d'indiquer des loisirs "bateaux" tel que le cinéma ou la lecture. Tout le monde aime lire ou voir un bon film. Essayez de préciser le type de lecture ou de film qui vous passionne afin que le recruteur puisse mieux vous cerner.

6. Créer un CV international

Si vous souhaitez postuler pour un emploi à l'étranger, vous devrez reformater votre CV.
Chaque pays à une "étiquette" propre en ce qui concerne la forme et la présentation du CV. Dans certains pays, la photo CV est obligatoire et dans d'autres pays elle ne l'est pas. Il est important pour vous et votre candidature que vous ayez une connaissance globale des exigences et des normes en la matière pour chaque pays.
Voici quelques conseils de rédactions de CV pour le marché international
- Généralement, vous aurez besoin d'inclure davantage d'informations personnelles tel que la citoyenneté, votre date et lieu de naissance et votre état matrimonial.
- Veillez à utiliser les bonnes tournures linguistiques et éviter les répétitions,
- Si vous passez par un logiciel de traduction, veillez à ce que celui-ci soit de qualité,
- Demander à une personne originaire du pays dans lequel vous envoyer votre CV de le relire,
- Rappelez-vous que certaines langues, comme l'espagnol, ont des variations de langues.
- Certains mots peuvent avoir un sens différent en fonction de la tournure de la phrase. Assurez-vous donc que votre CV est écrit avec les bons termes.

7- La définition du Curriculum Vitae

Curriculum vitae ou CV en abrégé vient du mot latin Chemin (Curriculum) de vie (Vitae). Le curriculum vitae est un document décrivant le parcours professionnel d'une personne.
Le curriculum vitae peut prendre plusieurs formes, tout dépend du parcours de la personne qui le rédige et du contexte culturel. Dans certain pays (anglophone notamment), on mettra en avant les références, pour d'autres on mettra plus en avant le parcours scolaire (et les notes obtenues à l’examen final).