5/23/2022

Devenir instructeur en méditation

Pour devenir instructeur ou coach en méditation, vous devez dans un premier temps être un pratiquant avancé. En effet, c'est le chemin habituel et surtout nécessaire qu'un accompagnant performant doit réaliser. C'est à l'image de tous les professionnels qui doivent en savoir plus que leur client, car dans le cas contraire l'entreprise est rapidement vouée à l'échec.

Cela vous semble logique et naturel, mais pourtant de nombreuses personnes veulent encore se lancer dans cette belle aventure sans une pratique suffisante. Et même parfois sans aucune formation, ce qui est tout aussi dommageable.

 

La formation en deux étapes principales

1/ La pratique d'une méthode

La première étape pour devenir instructeur en méditation est donc la pratique, qui se veut être régulière, assidue, réelle et honnête. Inutile de se mentir, on finit toujours par se rendre compte d'un manque de pratique sincère.

Cette pratique doit se faire dans le cadre d'une méthode méditative précise. Il en existe de nombreuses dont voici un rapide aperçu :

        la méditation yogique, venant donc du yoga (voir les étapes du yoga selon Patanjali),

        la méditation transcendantale, venant également du yoga, puisque son créateur est un yogi connu pour être le maître spirituel des stars (celui des Beatles par exemple),

        la méditation tibétaine, dont d'autres méthodes vont largement s'inspirer, comme la sophrologie par exemple,

        la méditation de pleine conscience (Mindfullness), qui est la dernière méthode dont on parle le plus en ce moment, dont d'autres méthodes s'inspirent également plus ou moins largement (on copie facilement ce qui a du succès et qui est à la mode)...

Et vous ? Quelle méthode choisissez-vous pour apprendre à méditer ?

Prenez le temps de vous renseigner sur les avantages et les inconvénients de chacune de ces méthodes avant de passer à l'étape de l'apprentissage à l'enseignement. Vous devez aimer votre méthode, c'est une autre condition essentielle pour bien accompagner les autres dans sa découverte.

 

2/ L'enseignement de sa méthode

Une fois à votre aise dans votre pratique méditative, ce qui ne veut pas dire que vous êtes en totale maîtrise, puisqu'il s'agit là de l'apprentissage d'une vie entière, vous pouvez passer à l'étape suivante qui est la formation à l'enseignement.

Pour ce faire, vous devez trouver un instructeur connaissant son métier, mais également la pédagogie. Évitez le pratiquant avancé s'improvisant formateur, car enseigner est une tout autre discipline nécessitant une formation adaptée. La personne que vous devez choisir doit donc être à la fois un pratiquant avancé et un formateur dont l'expérience est validée par sa longévité dans ce métier à part entière.

Une fois la personne trouvée, découvrez le programme complet qui doit totalement correspondre à vos besoins, c'est-à-dire à votre objectif professionnel. Généralement, cette formation propose une partie théorique et une autre plus pratique (séances de méditation notamment), sur la méthode méditative et sur son enseignement auprès de différents publics :

        les enfants,

        les personnes en difficultés (souffrance psychologique, addiction...),

        les seniors,

        les sportifs...

Enfin, la durée et le prix doivent être en cohérence avec le projet d'apprentissage. Une formation trop courte, c'est-à-dire de quelques heures seulement, et à bas prix, soit quelques dizaines d'euros comme on en trouve aujourd'hui sur Internet, doit vous mettre la puce à l'oreille. Ne négligez pas ces deux points qui sont tout aussi essentiels à la réussite de votre projet. À l'inverse, la durée et le prix ne doivent pas être dissuasifs, car dans ce cas, il est bon de faire jouer la concurrence pour trouver le bon programme vous permettant de devenir instructeur en méditation. Bonne recherche, notamment du côté des formations en ligne et à distance, et bon voyage à vous !